Fermer

Édouard Vuillard (1868-1940) peintre et graveur français

D´après une photo de Patrice Schmidt - Photo © Musée d'Orsay Dist. RMN-Grand Palais -

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2018

Listage des timbres de l'année 2018

 

Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et au salon PARIS PHILEX 2018, Paris expo, Porte de Versailles le 7 juin 2018
Cachet premier jour créé par : Marion Favreau

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et au salon PARIS PHILEX 2018, Paris expo, Porte de Versailles le 7 juin 2018
Vente générale : 11 juin 2018
Retrait de la vente : 31 mars 2019
Valeur faciale : 1.30 €
Affranchissement : Lettre pour le Monde entier 20g
Création : Marion Favreau

Mise en page: Marion Favreau

Département concerné par ce timbre : Saône-et-Loire

Dentelure : Dentelé
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 34 x 40.85 mm
Quantite émis : 200.000.
Présentation : Bloc feuillet de 1 timbre
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 5237A
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 1,13 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 


Informations sur le visuel
Pour la première fois, La Poste émet un timbre octogonal, respectant la forme originale de l'oeuvre. Il est présenté dans une mini-feuille de neuf timbres qui peut être découpée aux 4 coins pour avoir elle aussi une forme octogonale.

 

Informations sur le sujet du timbre

Jean Édouard Vuillard

né le 12 novembre 1868 à Cuiseaux (Saône-et-Loire), et mort à La Baule le 21 juin 1940, est un peintre, dessinateur, graveur et illustrateur français.
Membre fondateur du mouvement nabi, il s'illustre dans la peinture de figure, de portrait, d'intérieur, de nature morte, de scène intimiste, de composition murale et de décor de théâtre.
Source Wikipédia

 

Peint vers 1890, cet autoportrait reproduit sur le timbre s'inscrit pleinement dans cette esthétique radicale. Les cheveux jaunes, la découpe hardie de la barbe, le regard noir que nous lance l'artiste s'affirment, dans le contexte artistique de l'époque, comme une véritable provocation

 

 

 

 

 

Fermer