Fermer

Abbaye de Trois-Fontaines

D'après Photos © Aurélie Boileau.

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2018

Listage des timbres de l'année 2018

 

Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et à  Trois-Fontaines-L'Abbaye (51) le 15 et 16 juin 2018
Cachet premier jour créé par : Roland Irolla

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et à Trois-Fontaines-L'Abbaye (51) le 15 et 16 juin 2018
Vente générale : 18 juin 2018
Retrait de la vente : 31 mars 2019
Valeur faciale : 0.95 €
Affranchissement : Lettre Prioritaire 20g
Création : Roland Irolla

Mise en page: Marion Favreau

Département concerné par ce timbre : Marne

Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 30 x 40.85 mm
Quantite émis : 800.000.
Présentation : Feuille de 42 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 5242
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chateaux, ponts, cathédrales, églises, villas

 


Informations sur le sujet du timbre

L'abbaye cistercienne de Trois-Fontaines

sur la commune de Trois-Fontaines-l'Abbaye, l'abbaye fut fondée en 1118 au diocèse de Châlons-en-Champagne  elle était la première fille de Clairvaux sous l'abbatiat de saint Bernard.
Guillaume de Champeaux, évêque de Châlons, ancien écolâtre de Notre-Dame de Paris, obtient d'Hugues de Vitry un domaine dans la forêt de Luiz pour y fonder une abbaye de l'ordre de Cîteaux. D'autres propriétaires firent alors dons d'autres terres. Le 10 octobre 1118, l'abbé Roger et quelques moines arrivent sur le site, venant de Clairvaux envoyés par saint Bernard. Ils s'y fixèrent dans une clairière pour y fonder la première fille de l'abbaye de Clairvaux.

 

Première fille de Clairvaux, l'abbaye de Trois-Fontaines fut fondée par Bernard de Fontaine (futur saint Bernard) le 10 octobre 1118. Sous la direction de l'abbé Roger, un groupe de douze moines vint s'établir sur un terrain donné par le comte Hugues de Vitry. C'était une clairière remplie de marécages formés par les eaux de la rivière La Bruxenelle, alimentée par les trois sources de Saint-Blaise, de Lentille et du Loup. Les religieux s'empressèrent d'assécher les lieux, de défricher et de mettre des terres en culture. Situé en bordure des départements de la Haute-Marne et de la Meuse, c'est l'un des plus anciens et plus célèbres monastères cisterciens.
Source communiqué de presse de la Poste

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 2 777 891 fois depuis le 1er mai 2022