Fermer

 

Métiers d'art

Relieur

D'après photo Ciné Claire Duc et livres reliés de Claire Gendre.

Timbre : Courant / moderne

Métiers d'art

 

 

Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre le 20 et 21 septembre 2019
Cachet premier jour créé par : Florence Gendre

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre le 20 et 21 septembre 2019
Vente générale : 23 septembre 2019
Valeur faciale : 1.05 €
Affranchissement : Lettre prioritaire 20gr France, Monaco, Andorre
Graveur : Pierre Albuisson

Création : Florence Gendre

Mise en page: Florence Gendre

Dentelure : Dentelé 13 x 13¼
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40.85 x 40.85 mm
Quantite émis : 500.000.
Présentation : Feuille de 30 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5344
Catalogue Michel : FR 7453
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,88 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


La reliure

est indissociable du livre. Elle n'existe que par lui, que pour lui. Elle l'embellit, le protège et lui conserve une place de choix dans toute bibliothèque.C'est dans les monastères, au Moyen Âge, que naît l'art de la reliure. Des ouvrages pieux, magnifiquement enluminés, sont confiés aux moines chargés de cette tâche: recouverts de plaques ouvragées en or, en argent, avec incrustations d'ivoire et de pierres précieuses.
Cinq étapes sont nécessaires et essentielles pour réaliser une reliure, quel qu'en soit le type: la plaçure, la couture, le corps d'ouvrage, la couvrure et la finissure. Toutes ces étapes sont réalisées manuellement.La première étape,la plaçure, consiste à préparer les cahiers en vue de la couture, celle-ci étant réalisée à l'aide de fil de lin. Vient ensuite le corps d'ouvrage,opération permettant de préparer le livre à la couvrure, lui assurant une protection pour les siècles à venir. Les matériaux seront choisis par le relieur suivant l'usage qui sera fait du livre. On utilisera de la toile pour les reliures courantes (bibliothèque, mairie...), le cuir, lui, sera réservé aux reliures d'art (livres anciens et précieux). Étape ultime, la finissure: le doreur peut intervenir en créant à l'aide de fers à dorer un décor à la feuille d'or.Le métier de relieur demande certaines qualités: patience, précision, habileté et aussi une sensibilité artistique. Ce savoir-faire saura sublimer le livre et le rendre précieux.
source ©La Poste

 

 

 

 

 

 

Fermer