Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 27/11/2023

Fleurs de Grasse et de Méditerranée

La violette


D'après photos @ Carlo Barbiero, photographe, Musée international de la Parfumerie, Grasse – France

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2020

Listage des timbres de l'année 2020

 

Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 12 et 13 juin 2020
Cachet premier jour créé par : Nancy Peña

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 12 et 13 juin 2020
Vente générale : 2020
Retrait de la vente : 31 mai 2021
Valeur faciale : 0.97 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte 20g pour la France, Andorre et Monaco
Dessinateur : Nancy Peña
Création : Nancy Peña
Dentelure : 13¾
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40.85 x 30 mm
Quantité émis : 200.000.
Présentation : Bloc feuillet de 4 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5402
Catalogue Michel : N° FR 7610
Catalogue Scott : N° FR 5847b
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,90 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,63 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Fleurs, arbres, plantes, champigons, forêts, jardins

 


Informations sur le sujet du timbre

La Violette odorante (Viola odorata)

est une petite plante vivace de la famille des Violaceae formant des colonies plus ou moins étendues, aux tiges formant des stolons, aux feuilles ovales, en cœur à la base, munies d'un long pétiole et aux fleurs odorantes, au bout d'une mince tige, fleurissant de février à mai, formées de cinq pétales violet dont l'inférieur est muni d'un éperon qui sont stériles (alors que de petites fleurs verdâtres et tardives forment des graines).
Légendes et histoires vécues se sont emparées de la violette qui est devenue aujourd’hui le symbole de la modestie ou encore d’un amour secret. Mais dans l’Antiquité, elle était une des fleurs funéraires chez les romains à cause de la légende de Proserpine qui cueillit des violettes lorsqu’on l’envoya aux enfers.
Source Wikipédia et https://langagedesfleurs.org

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 453 207 fois depuis le 1er mai 2022