Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 03/01/2024

Nouvel An Chinois

Année du lapin


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2023

Listage des timbres de l'année 2023

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins le 14 janvier 2023
Cachet premier jour créé par : Chen Jiang Hong

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins le 14 janvier 2023
Vente générale : 16 janvier 2023
Retrait de la vente : 31 janvier 2024
Valeur faciale : 9.00 €
Affranchissement le plus courant : Lettre internationale jusqu'à 20gr
Création : Chen Jiang Hong

Mise en page : Bruno Ghiringhelli

Dentelure : 13½ x 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 94 x 175 mm
Quantité émis : 330.000.
Présentation : Bloc de 5 timbres
Bande phosphore : 2 barres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° F5647
Catalogue Michel : N° FR 8409-8410KB
Catalogue Scott : N° FR 6370
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 5,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 3,50 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


Informations sur le sujet du timbre

Année du lapin

L’année qui vient débute avec le Lapin. Dans la tradition du zodiaque chinois, l’animal est arrivé quatrième à la course de l’empereur de Jade, sautant de rocher en rocher pour traverser la rivière jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais le lapin est également lié à une autre légende. Une femme, du nom de Chang’E, était connue dans toute la Chine pour sa grande beauté. Un jour, Chang’E but un breuvage donnant l’immortalité. Elle s’éleva jusqu’à la lune dont elle devint la déesse et y demeura seule dans un palais de jade, le palais de la Vaste Froidure. L’empereur de Jade prit en pitié la solitude de Chang’E et lui chercha un compagnon. On dit qu’il mit à l’épreuve le singe, la loutre, le chacal et le lapin. Déguisé en mendiant, il les supplia de lui trouver de quoi survivre car il mourait de faim : le singe et la loutre lui apportèrent des fruits et du poisson, et le chacal vola un pot de lait. Le lapin ne pouvant rapporter que de l’herbe dit au mendiant d’allumer un grand feu, puis il se jeta dedans pour que sa viande nourrisse le vieil homme affamé. Profondément ému et respectueux du sacrifice de l’animal, il le sauva et l’envoya auprès de Chang’E. Il devint Yutu, le lapin de Jade, celui qui pile le givre qui se dépose sur le palais pour fabriquer l’élixir d’immortalité de la déesse.
Source © La Poste - Elise Herbeaux

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 918 964 fois depuis le 1er mai 2022