Fermer

 

Louis Blanc (1811-1882) journaliste et historien français


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1948

Listage des timbres de l'année 1948

 

 

Vente générale : 5 avril 1948
Retrait de la vente : 19 septembre 1948
Valeur faciale : 4 f + 3 f
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 2.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 797
Catalogue Spink / Maury France : N° 797
Catalogue Michel : N° FR 815
Catalogue Scott : N° FR B226
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,38 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,35 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Hommes politiques, militaires, rois, marchands

 


Informations sur le sujet du timbre

Louis Jean Joseph Blanc

(né à Madrid le 29 octobre 1811 - mort à Cannes le 6 décembre 1882) est un journaliste et historien français, qui fut membre du gouvernement provisoire de 1848 et député sous la Troisième République. Promoteur de l'aphorisme communiste «L'égalité n'est donc que la proportionnalité, et elle n'existera d'une manière véritable que lorsque chacun produira selon ses facultés et consommera selon ses besoins.» (Organisation du travail, 1839) repris par Étienne Cabet puis plus tard par les communistes libertaires. Socialiste et républicain, il participe à la campagne des Banquets en faveur du suffrage universel et se distingue, après la Révolution de 1848, en proposant la création des Ateliers sociaux afin de rendre effectif le droit au travail. Mais il est finalement contraint de s'exiler à Londres après les Journées de Juin car tenu pour responsable de l'émeute du 15 mai. Il y demeura jusqu'à la fin de la guerre franco-prussienne de 1870, entrant de nouveau à l'Assemblée nationale en 1871, où il siège une dizaine d'années à l'extrême gauche.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 402 651 fois depuis le 1er mai 2022