Fermer

 

Croix rouge «l'enfant à la cage» de Jean-Baptiste Pigalle

Timbre : Courant / moderne


Croix-Rouge

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Angers le 17 décembre 1955

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Angers le 17 décembre 1955
Vente générale : 19 décembre 1955
Retrait de la vente : 12 mai 1956
Valeur faciale : 12 f + 3 f
Graveur : Jules Piel

Dessinateur : Jules Piel

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : lie de vin
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 1500000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1048
Catalogue Spink / Maury : N° 1048
Valeur marchande timbre neuf : 2,25 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 2,13 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Au profit de la Croix Rouge

 


Croix rouge «l'enfant à la cage» de Jean-Baptiste Pigalle 

L'Enfant à la cage (Musée du Louvre, Paris) (Image Wikipédia)

 

Jean-Baptiste Pigalle

apprend la sculpture auprès de Robert Le Lorrain (1666-1743) et de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778) et subit surtout l'influence d'Edme Bouchardon (1698-1762). Au Salon de 1750, Jean-Baptiste Pigalle expose l'«Enfant à la cage», où il privilégie la description anatomique au détriment d'une image gracieuse et idéalisée de l'enfance. Il devient le protégé de Mme de Pompadour et reçoit de nombreuses commandes. En 1776, il termine une oeuvre magistrale et colossale, «Le Mausolée du maréchal de Saxe», installée dans l'église Saint-Thomas à Strasbourg. L'oeuvre de Jean-Baptiste Pigalle se situe à la charnière du baroque et du néo-classicisme.

 

 

 

 

 

 

Fermer