Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Guillaume
Timbre : Courant / moderne

 

Célébrités

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 9 juin 1956

 

Guillaume Budé (1467-1540) humaniste


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 9 juin 1956
Vente générale : 11 juin 1956.
Retrait de la vente : .6 juillet 1957
Valeur faciale : 12 f + 3 f
Graveur : Charles Paul Dufresne

Dessinateur : Paul Pierre Lemagny
Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.100.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1066
Catalogue Maury Timbres français : N° 1066
Valeur marchande timbre neuf : 1,73 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,20 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 1,80 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Guillaume Budé

(né à Paris le 26 janvier 1467 et mort à Paris le 22 août 1540) est un humaniste français, connu également sous le nom latin de Budaeus.
Il est issu d'une grande famille de fonctionnaires royaux anoblie par Charles VI.
Il ne commença que vers l'âge de 24 ans des études sérieuses. Après des études de droit civil, il assume les charges de notaire et secrétaire du roi. Il acquiert une si vaste science qu'Érasme l'appelait le « Prodige de la France ». Dès le début du règne de François Ier, il se rapproche de la cour royale pour y plaider la cause des belles lettres et de la philologie. Il est le père du Collège des lecteurs royaux (actuel Collège de France), en militant pour la création d'un collège où seraient enseignées les langues de l'antiquité, le latin, le grec, l'hébreu, fondé en 1530 par François Ier. En 1522, il reçoit également du roi François Ier la charge de la bibliothèque royale de Fontainebleau, où sont entreposées toutes les copies et réécritures de manuscrits anciens possédées par la France. C'est à la requête d'Érasme qu'il entreprend une compilation de notes lexicographiques sur la langue grecque qui fut pendant longtemps en France l'ouvrage de référence pour celui qui voulait se lancer dans l'étude du grec.
Il sera également l'ambassadeur de François Ier auprès du pape Léon X1.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net