Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Simone
Timbre : Courant / moderne

 

Héros de la résistance

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Chaussin le 19 avril 1958

 

Simone Michel-Lévy (1906-1945) héros de la résistance


Premier jour : Oblitération 1er jour à Chaussin le 19 avril 1958
Vente générale : 21 avril 1958.
Retrait de la vente : .18 octobre 1958
Valeur faciale : 15 f
Graveur : Albert Decaris

Dessinateur : Albert Decaris
Département concerné par ce timbre : Jura
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun et gris
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.450.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1159
Catalogue Spink / Maury : N° 1159
Valeur marchande timbre neuf : 0,59 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,30 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,33 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Héros de la résistance

 


Simone Michel-Lévy

est une résistante française, née le 19 janvier 1906 à Chaussin dans le Jura et pendue le 13 avril 1945 au camp de Flossenbürg en Bavière.
En 1941, elle participe avec Maurice Horvais, à la création du réseau «Action PTT», sous la direction d'Ernest Pruvost. A l'automne 1942, Simone Michel-Lévy met en place, Gare de Lyon, une centrale permettant le transport du courrier clandestin et de postes émetteurs, par voitures postales et sacs plombés, en s'appuyant sur les ambulants des PTT dirigés par Edmond Debeaumarché. Un dépôt identique existe à la Gare Montparnasse pour les expéditions vers l'ouest. La trahison de Tilden, chef-opérateur radio de la CND met fin brutalement à son action. Au soir du 5 novembre 1943, Emma est appelée d'urgence par ce dernier dans un café. C'est un piège. Elle est immédiatement arrêtée et conduite 101 avenue Henri Martin, dans les locaux de Georges Delfanne, alias Masuy, auxiliaire français de la Gestapo. Abominablement torturée par Masuy, Simone Michel-Lévy ne parle pas et est livrée à la Gestapo de la rue des Saussaies.
Simone Michel-Lévy quitte la gare de Compiègne le 31 janvier 1944 dans le convoi des «27 000». Elle arrive le 3 février au camp de Ravensbrück. Le 10 avril 1945, Simone Michel-Lévy est transférée au camp de Flossenbürg, où elle est pendue par les Allemands, le 13 avril, 10 jours seulement avant la libération du camp.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net