Fermer

 

Lancement du satellite D1 à Hammaguir (Algérie)

Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 18 février 1966

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 18 février 1966
Vente générale : 21 février 1966
Retrait de la vente : 14 janvier 1967
Valeur faciale : 60 c
Graveur : Claude Durrens

Dessinateur : Claude Durrens

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu noir lilas et émeraude
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 31 mm (image 48x27 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 9.807.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1476
Catalogue Spink / Maury : N° 1476
Valeur marchande timbre neuf : 0,13 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,06 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


A1 (Astérix)

est le premier satellite artificiel français lancé le 26 novembre 1965 à 15 heures 4 minutes 21 secondes (heure de Paris) par une fusée Diamant-A depuis le Centre Interarmées d'Essais d'Engins Spéciaux d'Hammaguir en Algérie. Grâce à ce lancement réalisé par le CNES, la France devient la troisième puissance spatiale après l'Union soviétique et les États-Unis.
Astérix a été conçu très simple et très robuste, toute l'attention devant, au moment du tir, être portée sur le lance-satellite lui-même. Un premier lancement est toujours une opération délicate et demande un contrôle rigoureux, il fallait un satellite technologiquement sûr. Ses missions sont donc limitées, il effectuera des mesures sur le lanceur et sur le comportement du 3ème étage et du satellite dans l'espace

 

 

 

 

 

 

Fermer