Fermer

 

Prise de la Bastille 14 juillet 1789

Timbre : Courant / moderne


Histoire de France

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 10 juillet 1971

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 10 juillet 1971
Vente générale : 10 mai 1971
Retrait de la vente : 20 avril 1972
Valeur faciale : 65 c
Graveur : Albert Decaris

Dessinateur : Albert Decaris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : violet brunbleu gris et lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 31 mm (image 48x27 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 6.880.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1680
Catalogue Spink / Maury : N° 1682
Valeur marchande timbre neuf : 0,19 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,16 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


La prise de la Bastille

survenue le mardi 14 juillet 1789 à Paris, est l'un des événements inauguraux et emblématiques de la Révolution française.
Cette journée, durant laquelle la Bastille est prise d'assaut par des émeutiers est, dans la tradition historiographique, considérée comme la première intervention d'ampleur du peuple parisien dans le cours de la Révolution et dans la vie politique française.
Si son importance est relative sur le plan militaire, l'événement est sans précédent par ses répercussions, par ses implications politiques et son retentissement symbolique. La forteresse était défendue par une centaine d'hommes qui firent près de cent morts parmi les assiégeants. Il y en eut six parmi les assiégés, dont le gouverneur de Launay. Cependant, la reddition de la Bastille fit l'effet d'un séisme, en France comme en Europe, jusqu'en Russie impériale.
D'emblée, l'événement est considéré comme un tournant radical dans le cours des événements par les Parisiens et le pouvoir royal. Il marque l'effondrement de l'administration royale et provoque une révolution municipale. La capitale puis le pays se mobilise derrière les Constituants. De plus, il est immédiatement mis en scène et célébré par ses partisans. Il revêt par la suite une charge symbolique extrêmement forte dans la culture politique républicaine.
La Fête de la Fédération fut organisée à la même date l'année suivante, pour coïncider avec le premier anniversaire de l'Événement. La date du 14 juillet fut choisie en 1880 pour célébrer la fête nationale française en souvenir de cette double commémoration.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer