Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Albert
Timbre : Courant / moderne

 

Série artistique

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 28 février 1981

 

Albert Gleizes (1881-1953) «Composition 1920-23»


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 28 février 1981
Vente générale : 2 mars 1981.
Retrait de la vente : 2 avril 1982.
Valeur faciale : 4 f
Dessinateur : Albert Gleizes
Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce

Quantite émis : 5.500.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 2137
Catalogue Maury Timbres français : N° 2141
Valeur marchande timbre neuf : 0,62 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,32 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 


Albert Gleizes (1881-1953) «Composition 1920-23» 

Albert Gleizes (Image Wikipédia)

 

Albert Gleizes

surtout connu comme le représentant principal du cubisme et comme écrivain spécialiste d'art, il naît à Paris en 1881. Il fait une formation de dessinateur technique dans l'entreprise de son père. En 1901, Gleizes présente ses premiers paysages de style impressionniste dans les expositions de la Société Nationale.
A partir de 1908-09, Albert Gleizes s'oriente vers une manière de peindre simplifiée et géométrique sous l'influence d'Henri Le Fauconnier et de Jean Metzinger et crée les «Paysages classiques» (Propylées). L'artiste rejoint les cubistes regroupés autour de Robert Delaunay en 1910. Peu de temps après, Gleizes découvre cependant son propre langage pictural qui, tel le futurisme, décompose l'objet et ordonne ses éléments de manière rythmique. Avec Metzinger, Gleizes rédige le texte élémentaire «Du Cubisme» portant sur le cubisme synthétique en 1912.
A partir de 1919 les oeuvres artistiques de Gleizes prennent un tournant religieux, il s'efforce de transmuer des thèmes chrétiens en langage pictural cubiste. En 1939, il va s'établir à Saint-Rémy de Provence et se consacre à la peinture murale sacrée dans les dernières années de son existence. Il fait ensuite des eaux-fortes pour les «Pensées» de Pascal, écrit d'innombrables essais théoriques sur l'art et peint la fresque «Les Fontaines» destinée à la chapelle de Chantilly en 1952. Une rétrospective importante consacrée aux oeuvres d'Albert Gleizes a lieu à Lyon en 1947 avant le décès d'un des précurseurs majeurs de l'abstraction en Provence en 1953.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net