Fermer

 

Jacques Offenbach (1819-1880) compositeur et violoncelliste français d'origine allemande

Timbre : Courant / moderne


Personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 14 février 1981

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 14 février 1981
Vente générale : 16 février 1981
Retrait de la vente : 4 décembre 1981
Valeur faciale : 1 f 40 + 30 c
Graveur : Jean Pheulpin

Dessinateur : Pierrette Lambertt
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : noir et gris-bleu
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 2.500.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 2151
Catalogue Spink / Maury : N° 2156
Valeur marchande timbre neuf : 0,21 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,20 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Musiciens, chef d'orchestres, compositeurs

 


Jacques (Jacob) Offenbach

fut un compositeur et violoncelliste allemand naturalisé français, né à Cologne le 20 juin 1819 et mort à Paris le 5 octobre 1880.
Issu d'un père musicien chantre juif, né Isaac Judas Eberst originaire d'Offenbach-am-Main près de Francfort, d'où le nom qu'il adopta, le jeune Jacob révèle très jeune ses dons pour le violoncelle, ce qui conduit son père à lui faire poursuivre ses études musicales à Paris.
Offenbach étudia le violoncelle au Conservatoire de Paris et débuta comme soliste virtuose. Indiscipliné, il quitta l'établissement au bout d'un an pour rejoindre l'orchestre de l'Opéra-Comique, puis fut directeur musical de la Comédie-Française en 1847, grâce au succès d'une série de chansonnettes. En 1855, il créa son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens afin qu'y fussent exécutées ses propres oeuvres.
Parmi la centaine d'oeuvres qu'il composa, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d' Orphée aux Enfers (1858), en passant par La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène et La Vie parisienne.
Offenbach meurt des suites de la goutte dans la nuit du 4 au 5 octobre 1880. Son décès survient quatre mois avant la création de son opéra fantastique Les Contes d'Hoffmann, alors en répétitions à l'Opéra-Comique. Le compositeur ne pensait pas que cet ouvrage allait lui apporter enfin la reconnaissance officielle à laquelle il avait aspiré tout au long de sa carrière, et devenir l'un des opéras français les plus joués au monde

 

 

 

 

 

 

Fermer