Fermer

 

« Tête de Christ » de Wissembourg

Timbre : Courant / moderne


Série artistique

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Wissembourg le 16 juin 1990

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Wissembourg le 16 juin 1990
Vente générale : 18 juin 1990
Retrait de la vente : 14 juin 1991
Valeur faciale : 5 f
Graveur : Eugène Lacacque
Mise en page: Roger Druet

Dentelure : 12½ x 13
Couleur : jaune bleu et rouge
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40,85 x 52 mm (image 36,85 x 48 mm )
Quantite émis : 4.625.323
Présentation : Feuille de 30 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 2637
Catalogue Spink / Maury : N° 2649
Valeur marchande timbre neuf : 0,66 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,28 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 


La célèbre tête de Wissembourg

est le plus ancien vitrail figuré conservé en France. Vitrail de 25 cm créé vers 1060, fragment probable d'une figure du Christ en pied ou en buste, ce vitrail est réputé provenir de l'abbatiale bénédictine de Wissembourg au nord de l'Alsace, reconstruite à partir de 1040 et embellie après 1056. Cette origine n'est toutefois pas attestée.
La tête strasbourgeoise, complétée de pièces colorées modernes vers 1950, a été peinte selon la technique décrite vers 1100 par le moine Théophile dans son traité concernant la peinture sur verre. La grisaille est appliquée en trois couches d'intensité différente, l'une très claire par endroits, l'autre moins diluée pour les ombres et la troisième très sombre pour les traits. La stricte frontalité du visage et la stylisation des formes donnent au personnage une grande force d'expression primitive.

 

 

 

 

 

 

Fermer