Fermer

88ème
Timbre : Courant / moderne


 

Personnages célèbres

 

 

 

88ème anniversaire du Maréchal Pétain


Vente générale : 24 avril 1944.
Retrait de la vente : .1 novembre 1944
Valeur faciale : 1 f 50 + 3 f 50
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin
Département concerné par ce timbre : Pas-de-Calais
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun et noir
Mode d'impression : Taille douce
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 606
Catalogue Maury Timbres français : N° 606
Valeur marchande timbre neuf : 2,58 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,49 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 2,58 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


88ème anniversaire du Maréchal Pétain 

Philippe Pétain (Image Wikipédia)

 

Philippe Pétain

communément appelé le maréchal Pétain, né le 24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour (Pas-de-Calais) et mort le 23 juillet 1951 à Port-Joinville, sur l'île d'Yeu (Vendée), est un militaire, diplomate et homme d'État français.
Chef militaire à l'action importante au cours de la Première Guerre mondiale. Il est nommé commandant en chef des forces françaises et occupe ce poste jusqu'à la fin de la guerre. Il est fait maréchal de France en novembre 1918.
Rappelé au gouvernement le 17 mai 1940 il fait signer l'armistice du 22 juin 1940 avec l'Allemagne d'Adolf Hitler à Rethondes, dans un wagon de train. Installé à Vichy à la tête d'un régime autoritaire, il abolit les institutions républicaines et les libertés fondamentales, instaure des lois antisémites. Le régime qu'il dirige jusqu'en 1944 est déclaré « illégitime, nul et non avenu » par le général de Gaulle à la Libération.
Pétain est jugé en juillet 1945 pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison par la Haute Cour de justice, il est, par arrêt du 15 août 1945, frappé d'indignité nationale, condamné à la confiscation de ses biens et à la peine de mort, la cour recommandant la non-application de cette dernière en raison de son grand âge. Sa peine est commuée en emprisonnement à perpétuité par le général de Gaulle, alors chef du gouvernement provisoire de la République française. Il meurt en détention sur l'île d'Yeu, où il est ensuite inhumé.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net