Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
François
Timbre : Courant / moderne



 

Célébrités du XV siècle timbres de 1946

 

 

 

François Villon (1431-1489) poète français


Vente générale : 28 octobre 1946.
Retrait de la vente : .14 mars 1947
Valeur faciale : 2 f + 1 f
Graveur : Albert Decaris

Dessinateur : Albert Decaris
Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert foncé
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.200.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 765
Catalogue Maury Timbres français : N° 765
Valeur marchande timbre neuf : 0,54 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,31 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,51 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


François de Montcorbier dit Villon

né en 1431 et disparu en 1463, Poète français du Moyen Âge.
Très doué, il fait des études à la Sorbonne mais se fait connaître davantage pour ses frasques que pour ses poèmes. Il tue un prêtre dans une rixe le 5 juin 1455, commet quelques délits dont un vol au collège de Navarre à la Noël 1456 et s'acoquine avec une redoutable bande de truands, les Coquillards. Ponctuellement, il fréquente des cours princières, dont celle de René d'Anjou à Angers, où l'on apprécie la qualité de ses textes écrits en français. Il fréquente aussi la cour de Jean II de Bourbon à Moulins. Le prince poète Charles d'Orléans le prend même un temps sous sa protection mais son tempérament de marginal le rattrape constamment.
À l'été 1461, il est jeté dans un cul de basse-fosse au château de Meung-sur-Loire sur ordre de l'évêque d'Orléans. Il en sort fort heureusement le 2 octobre 1461 suite à une grâce du nouveau roi Louis XI, de passage au château. Très affecté, il rentre à Paris et compose le Testament, son oeuvre principale. Il est enfin condamné à mort pour une nouvelle rixe et attend de rejoindre le sinistre gibet de Montfaucon .C'est dans cette attente que le poète écrit la célèbre Ballade des pendus

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net