Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Jean
Timbre : Courant / moderne

 

Célébrités du XV siècle timbres de 1946

 

 

 

Jean Fouquet (1415-1480) grand peintre de la première Renaissance


Vente générale : 28 octobre 1946.
Retrait de la vente : .14 mars 1947
Valeur faciale : 3 f + 1 f
Graveur : Jules Piel

Dessinateur : Pierre Gandon
Département concerné par ce timbre : Indre-et-Loire
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : noir
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.200.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 766
Catalogue Spink / Maury : N° 766
Valeur marchande timbre neuf : 0,45 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,41 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Nicolas Fouquet

marquis de Belle-Île, vicomte de Melun et Vaux, né en janvier 1615 à Paris, mort le 23 mars 1680 à Pignerol, est un homme d'État français de haut rang, surintendant des finances à l'époque de Mazarin, procureur général au parlement de Paris.
Il a pour mission de renflouer les caisses et il collabore avec Jean-Baptiste Colbert, l'intendant privé de Mazarin. A la mort de ce dernier en mars 1661, Fouquet devrait logiquement succéder à Mazarin en qualité de Premier Ministre, mais Louis XIV, âgé de 22 ans, décide soudain de supprimer cette fonction du gouvernement, et d'en prendre le contrôle pour gouverner seul.
Colbert, calculateur et jaloux de la réussite de Fouquet, en profite pour l'accuser auprès du roi d'avoir détourné des millions afin de déclencher sa disgrâce. Le 17 août 1661, alors qu'il offre au roi une réception somptueuse mêlant promenade, souper, comédie et feux d'artifice enchanteurs, la chute de Fouquet est imminente. Cette nuit-là, Louis XIV, manipulé par Colbert, a déjà décidé de jeter Fouquet en prison. Fouquet est arrêté à Nantes trois semaines plus tard par le capitaine des mousquetaires, d'Artagnan, et il est déféré devant une cour d'exception. Le « procès du siècle » traîne mais finit par tourner à son avantage : les juges votent son bannissement. Mais le Chef de l'Etat intervient alors, utilise son droit de grâce, brise la sentence des juges et décrète la prison à vie. Fouquet est envoyé à la prison de Pignerol où il meurt le 23 mars 1680.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net