Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Pierre-Joseph
Timbre : Courant / moderne

 

Centenaire de la révolution de 1848

 

 

 

Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) journaliste, économiste et sociologue français


Vente générale : 5 avril 1948.
Retrait de la vente : .19 septembre 1948
Valeur faciale : 5 f + 4 f
Graveur : Henry Cheffer

Dessinateur : Henry Cheffer
Département concerné par ce timbre : Doubs
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : émeraude
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.000.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 799
Catalogue Spink / Maury : N° 799
Valeur marchande timbre neuf : 0,75 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,40 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,75 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Pierre-Joseph Proudhon

né le 15 janvier 1809 à Besançon dans le Doubs et mort le 19 janvier 1865 à Paris, est un polémiste, journaliste, économiste, philosophe et sociologue français. Précurseur de l'anarchisme, il est le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle à être issu du milieu ouvrier.
Autodidacte, penseur du socialisme libertaire non étatique, partisan du mutuellisme et du fédéralisme
En 1840, dans son premier ouvrage majeur, « Qu'est-ce que la propriété ? ou Recherche sur le principe du Droit et du Gouvernement », il rend célèbre la formule « La propriété, c'est le vol ».
En 1846, il donne dans son « Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère », une explication de la société fondée sur l'existence de réalités contradictoires. En 1865 dans « De la Capacité politique des classes ouvrières », il est un des premiers théoriciens du fédéralisme, entendu non pas seulement comme libre association des communes mais comme point de jonction entre l'industrie et la campagne, l'ouvrier et le paysan.
En 1863, dans « Les Démocrates assermentés et les réfractaires », il pose les bases du refus de toute participation aux élections lorsqu'elles sont truquées, dévoyées par le pouvoir bonapartiste, détournées par le système du féodalisme capitaliste, manipulées par ceux qui font et défont les cartes électorales. Il ne condamne pas la démocratie ou le suffrage universel en eux-mêmes mais leur manipulation par les intérêts du capitalisme et de l'État.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net