Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Raymond
Timbre : Courant / moderne

 

Série de personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
x

 

Raymond Poincaré (1860-1934) Président de la République de 1913 à 1920


Vente générale : 27 mai 1950.
Retrait de la vente : .16 décembre 1950
Valeur faciale : 15 f
Graveur : Pierre Gandon

Dessinateur : Pierre Gandon
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu noir
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 3.825.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 864
Catalogue Maury Timbres français : N° 864
Valeur marchande timbre neuf : 0,14 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,06 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Raymond Poincaré (1860-1934) Président de la République de 1913 à 1920 

Raymond Poincaré (Image Wikipédia)

 

Raymond Poincaré

10ème président de la République française du 18 février 1913 au 18 février 1920.
À trente-six ans, il a déjà été trois fois ministre. En juin 1899, le président de la République Émile Loubet le pressent comme président du Conseil. Mais il n'arrive pas à mettre d'accord les différentes tendances républicaines pour composer un gouvernement.
Alors que le mandat présidentiel d'Armand Fallières touche à sa fin, Poincaré se présente comme candidat à l'élection présidentielle de janvier 1913.
Il est élu le 17 janvier 1913 au deuxième tour. Son élection souleva l'enthousiasme. À Paris, des drapeaux tricolores étaient promenés, on chanta la Marseillaise. Fin 1917, il nomme Clemenceau, qu'il n'apprécie guère mais dont il admire la fermeté de caractère, comme président du Conseil.
Face à l'Allemagne, qui refuse de payer les « réparations de guerre », Raymond Poincaré a recours à la force, faisant occuper la Ruhr. Mais sa politique de rigueur budgétaire le rend impopulaire et, en 1924, après la victoire du Cartel des gauches, il doit présenter sa démission. Il meurt à Paris en 1934, il est inhumé à Nubécourt (Meuse), dans son département natal

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net