Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Maximilien
Timbre : Courant / moderne



 

Série de personnages célèbres

 

 

 

Maximilien Robespierre (1758-1794) avocat et un homme politique français


Vente générale : 10 juillet 1950.
Retrait de la vente : .16 décembre 1950
Valeur faciale : 15 f + 6 f
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin
Département concerné par ce timbre : Pas-de-Calais
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.200.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 871
Catalogue Maury Timbres français : N° 871
Valeur marchande timbre neuf : 5,25 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 2,70 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 4,80 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Maximilien de Robespierre

est un révolutionnaire français et une grande figure de la Terreur élu député du Tiers état aux Etats généraux de 1789. Robespierre est né en 1758 à Arras.Robespierre devient alors une grande figure démocrate, fervent révolutionnaire défendant notamment l'abolition de l'esclavage, le droit de vote pour un plus grand nombre de personnes, la fin de la monarchie et surtout l'égalité des droits.
Le 27 juillet 1793, Robespierre est au sommet lorsqu'il entre au Comité de salut public. Mais rapidement, les idées divergent et certains, comme Danton et Desmoulins, prônent l'apaisement de cette période de Terreur. Surnommés les « Indulgents », ils sont considérés comme une menace par Robespierre. Ils sont arrêtés et guillotinés le 5 avril 1794.
Après ces mises à mort et l'intensification de la Terreur, plusieurs dantonistes, Jacobins et membres de la Convention nationale s'inquiètent d'être tués. Ils décident alors de conspirer contre Robespierre. Ce dernier est destitué de la Convention le 27 juillet 1794. Il est arrêté avec Saint-Just et son frère cadet Augustin. La Commune permet leur libération, mais la Convention le déclare hors-la-loi et il est rattrapé peu de temps après.
Le Tribunal révolutionnaire le condamne le 10 thermidor (correspondant au 28 juillet) et le fait guillotiner l'après-midi même. Le gouvernement révolutionnaire et la Terreur prennent fin quelques mois plus tard.
Ref http://www.linternaute.com

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net