Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Guillaume
Timbre : Courant / moderne



 

Hommes célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 20 mai 1961

 

Guillaume Apollinaire (1880-1918)


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 20 mai 1961
Vente générale : 23 mai 1961.
Retrait de la vente : .18 novembre 1961
Valeur faciale : 50 c + 15 c
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : lilas rose et violet
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.600.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1300
Catalogue Maury Timbres français : N° 1300
Valeur marchande timbre neuf : 2,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 2,07 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Guillaume Apollinaire

né à Rome le 25/08/1880 , Mort à Paris le 09/11/1918 grand poète du XXe siècle
Il participe aux révolutions littéraires et esthétiques de son époque. Défenseur de l'art moderne et conteur, il est l'inventeur du mot «surréalisme» et ouvre une nouvelle voie poétique.
Ses premiers poèmes portent la trace de sa douleur d'homme éconduit. Il rentre à Paris en 1902 et publie dans «La Revue blanche» son premier conte,«L'Hérésiarque», en signant «Guillaume Apollinaire». Il publie alors de nombreux contes et poèmes dans des revues et commence à se faire connaître. Le poète pénètre dans les milieux artistiques et devient ami avec Pablo Picasso. Il suit de très près l'évolution du mouvement cubiste et publie en 1913 «Peintres cubistes». Cette même année est publié son premier recueil, «Alcools», sélection de poèmes rédigés depuis ses débuts.
Il veut s'engager dans l'armée française dès 1914, mais ne possède pas la nationalité et doit être naturalisé. Il est tout de même affecté en décembre 1914 dans l'artillerie et continue d'écrire. Transféré dans l'infanterie en 1915, il est naturalisé en début d'année 1916. Il est blessé quelques jours plus tard par un éclat d'obus et est trépané à Paris. Après des mois de convalescence, il se remet à écrire et crée le terme de «surréalisme» dans une lettre à un poète. Il publie en 1918 son second grand recueil poétique, «Calligrammes», quelques mois avant de mourir de la grippe espagnole. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net