Fermer

Jean Perrin (1870-1942) physicien, chimiste et homme politique français.

 

Retrait de la vente : 14 mars 1947
Valeur faciale : 8 f
Graveur : Pierre Gandon
Dessinateur ou mise en page: Pierre Gandon
Dentelure : 14 x 13½
Couleur : bleu vert
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 22 x 26 mm (vignette 18 x 22 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 2.890.000
Catalogue Yvert et Tellier numéro : N° 821
Catalogue Spink / Maury numéro : N° 821
Valeur marchande timbre neuf : 0,15 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,08 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,05 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Jean Baptiste Perrin

(30 septembre 1870 à Lille, France - 17 avril 1942 à New York) est un physicien, chimiste et homme politique français. Il a reçu le prix Nobel de physique de 1926 « pour ses travaux sur la discontinuité de la matière, et particulièrement pour sa découverte de l'équilibre de sédimentation ».
En 1895, Jean Perrin démontre que les rayons cathodiques sont composés de corpuscules de charge électrique négative .
Après qu'Albert Einstein eut publié (1905) son explication théorique du mouvement brownien en fonction du mouvement aléatoire des molécules, Jean Perrin effectua les expériences pour vérifier les prédictions d'Einstein. Il démontre en 1908 un accord complet entre théorie et expérience, ce qui confirme l'existence effective des atomes, proposée un siècle avant par John Dalton, et il détermine par plusieurs méthodes une valeur précise du nombre d'Avogadro.
En 1919, Perrin propose que les réactions nucléaires peuvent fournir la source d'énergie des étoiles. Il constate que la masse d'un atome d'hélium est inférieure à celle de quatre atomes d'hydrogène, et que l'équivalence masse-énergie d'Einstein implique que l'énergie pourrait être suffisante pour faire briller les étoiles pendant des milliards d'années. Il restera pour Hans Bethe et Carl Friedrich von Weizsäcker à élucider le mécanisme détaillé de la réaction au cours des années 1930
Source Wikipédia

 

 

 

 

Fermer