Fermer

Victoire
Timbre : Courant / moderne

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 14 juin 1952

 

Victoire de Bir Hakeim (Libye)


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 14 juin 1952
Vente générale : 16 juin 1952.
Retrait de la vente : .25 octobre 1952
Valeur faciale : 30 f
Graveur : Henry Cheffer

Dessinateur : Henry Cheffer

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun carminé
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.000.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 925
Catalogue Maury Timbres français : N° 925
Valeur marchande timbre neuf : 2,55 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,59 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 1,44 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Thème militaire, défilé, service, batailles ...

 

La bataille de Bir Hakeim.

Fin mai 1942, la première brigade des Forces françaises libres occupe le sud du dispositif de la 8e Armée britannique en Libye face aux Forces germano-italiennes de l'Axe. Point d'appui à l'extrême gauche du dispositif, cette position est d'une importance considérable, car elle est en mesure d'empêcher toute manoeuvre d'encerclement par le sud des Forces alliées, en retraite désordonnée, après la défaite et la chute de Tobrouk qui ouvre la voie du Caire aux chars allemands..
Le 27 mai 1942, la position de Bir Hakeim, attaquée par la division blindée italienne «Ariete», soutient un combat acharné.
Du 1er au 10 juin, la position, est complètement encerclée par des forces allemandes et italiennes, en supériorité numérique écrasante.
L'incroyable audace d'un groupe de volontaires du Train réussit, de nuit, à faire pénétrer dans la position un convoi de trente camions. Le 10 juin cependant, toutes les ressources en eau, vivres, munitions, sont à la veille d'être épuisées. La garnison reçoit du Commandant de la 8è armée britannique l'ordre de se replier. Au cours de la nuit du 10 au 11, elle se fraie un passage à travers les lignes ennemies et les champs de mines, ramenant ses blessés et le matériel encore utilisable..
Par sa résistance prolongée au-delà de tout espoir et dont le retentissement mondial fut immense, la 1ère Brigade Française libre permit à la 8è Armée britannique de se dégager et de trouver le temps nécessaire au redressement de la situation, à El Alamein.

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française