Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 10/10/2023

Goldorak


D’après ©Go Nagai/Dynamic Planning Inc.

Timbre : Courant / moderne

Voir tous les timbres courants de l'année 2021

Listage des timbres de l'année 2021

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS et à Valenciennes Cité des congrès de 10H à 18H, 1 esplanade des Rives créatives de l’Escaut, 59410 ANZIN du 8 au 10 octobre 2021
Cachet premier jour créé par : Mathilde Laurent

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS et à Valenciennes Cité des congrès de 10H à 18H, 1 esplanade des Rives créatives de l’Escaut, 59410 ANZIN du 8 au 10 octobre 2021
Vente générale : 11 octobre 2021
Retrait de la vente : 31 octobre 2022
Valeur faciale : 1.50 €
Affranchissement le plus courant : Lettre prioritaire 20g pour l'international
Création : Kazuhiro Ochi
Mise en page : Mathilde Laurent

Dentelure : 13½ x 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40,85 x 52 mm
Quantité émis : 350.000.
Présentation : Bloc de 2 timbres
Bande phosphore : 2 barres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5526
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,20 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,75 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


Informations sur le sujet du timbre

Goldorak

Toute une génération de petits Français a fredonné la chanson de l’un des génériques de cette série animée, apparue sur le petit écran un jour de juillet 1978 et devenue un succès aussi imprévisible que fulgurant.
Durant 74 épisodes, Goldorak, robot géant aux cornes jaunes, et son pilote, le prince Actarus venu de la planète pacifique Euphor, ont protégé la Terre contre les forces maléfiques de l’empire Véga et ses terrifiantes machines de guerre, les Golgoths. Produite et réalisée par le géant japonais de l’animation Toei, la série fut d’abord diffusée au Japon (1975) d’après un manga de Go Nagai. Cette légende vivante du genre raconte qu’il trouva son inspiration du robot géant en observant un embouteillage et en imaginant que des pieds poussaient d’un véhicule pour enjamber les autres voitures ! Face aux vaisseaux hostiles, Actarus dispose de tout un arsenal d’armes aux noms aussi fulgurants qu’insolites. Aux commandes du robot, il hurle « Fulguropoing ! » et le poing de Goldorak se détache, détruisant les blindages les plus épais. S’il ordonne l’attaque « Cornofulgure ! », les cornes du robot envoient de terribles décharges, et au cri « Astérohache ! », les clavicules de Goldorak se rejoignent pour former une redoutable hache à deux lames…
Et le mythe Goldorak se met en marche. Insensibles à la mission d’Actarus, les adultes ne retiennent que la violence des combats, quand leurs enfants vibrent pour leur héros au grand cœur,
Source © La Poste - Fabienne Azire - Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 142 247 fois depuis le 1er mai 2022