Fermer

Mère Térésa canonisée par l'Église catholique comme sainte Teresa de Calcutta


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2010

Listage des timbres de l'année 2010

 

Oblitération 1er jour à Paris  au Carré d'Encre et au Pavillon Gabrielle le 27 mai 2010
Cachet premier jour créé par : Sarah Bougault

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et au Pavillon Gabrielle le 27 mai 2010
Vente générale : 31 mai 2010
Retrait de la vente : 25 février 2011
Valeur faciale : 0.85 €
Graveur : Sarah Bougault

Dessinateur : Sarah Bougault

Dentelure : Dentelé
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 30 x 40 mm
Quantite émis : 2.500.000
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 4455
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 4372
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,68 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,28 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Informations sur le sujet du timbre

Mère Teresa

de son nom patronymique Anjezë Gonxhe Bojaxhiu née en 1910 à Uskub, Empire ottoman (actuellement Skopje, Macédoine), et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, Inde, est une religieuse catholique albanaise, de nationalité indienne, surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité qui l'accompagnèrent et suivirent son exemple. Cela commença avec l'ouverture du mouroir de Kalighat (Nirmal Hriday) de Calcutta. Durant plus de 40 ans, elle consacra sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants d'abord en Inde puis dans d'autres pays, en guidant le développement des Missionnaires de la Charité. Au moment de sa mort, ceux-ci représentaient déjà 610 missions dans 123 pays incluant des soupes populaires, des centres d'aide familiale, des orphelinats, des écoles, des hospices et des maisons d'accueil pour les personnes atteintes de maladies comme la lèpre, le sida ou la tuberculose. Perçue comme un modèle de bonté et d'altruisme, son nom a été régulièrement évoqué dans la presse indienne et occidentale pendant la deuxième moitié du XXe siècle. Mère Teresa a été béatifiée le 19 octobre 2003, à Rome par le pape Jean-Paul II.

 

 

 

 

 

 

Fermer