Fermer

 

Ecole polytechnique de Palaiseau

Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Palaiseau le 4 juin 1977

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Palaiseau le 4 juin 1977
Vente générale : 6 juin 1977.
Retrait de la vente : 17 février 1978.
Valeur faciale : 1 f 70
Graveur : Claude Andréotto

Dessinateur : René Déssirier

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert-noir outrmer et rouge
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 7.000.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1936
Catalogue Spink / Maury : N° 1936
Valeur marchande timbre neuf : 0,23 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Thème militaire, défilé, service, batailles ...

 


L'École polytechnique

fréquemment appelée Polytechnique et surnommée en France l'« X », est une école d'ingénieurs française fondée en 1794 sous le nom d'École centrale des travaux publics et militarisée en 1804 par Napoléon Ier. À l'origine située à Paris, l'École est à Palaiseau depuis 1976, coeur du cluster technologique Paris-Saclay. Elle a le statut d'Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP-GE), constitue une grande école militaire placée sous la tutelle du ministère de la Défense et est membre fondateur de l'université Paris-Saclay.
L'École assure depuis sa création la formation d'ingénieurs, recrutés chaque année par un concours d'admission parmi les plus anciens et les plus difficiles de ceux que préparent les élèves de classes préparatoires, mais aussi par le biais d'admissions parallèles pour les universitaires. En majorité, les polytechniciens intègrent les entreprises, privées ou publiques, en France comme à l'international, entrent dans les grands corps de l'État, civils ou militaires, ou s'engagent dans la recherche.
Jouissant d'un grand prestige dans l'enseignement supérieur en France, l'École polytechnique est souvent associée à la sélectivité, à l'excellence académique, mais aussi à l'élitisme et à la technocratie qui sont sources de critiques depuis sa création. Dans l'imaginaire populaire l'École est associée à certains symboles comme l'uniforme des élèves ou le bicorne
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer