Fermer

Henri Fabre (1882-1984) ingénieur


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1986

Listage des timbres de l'année 1986

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Marseille et La Terrasse le 22 février 1986

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Marseille et La Terrasse le 22 février 1986
Vente générale : 24 février 1986
Retrait de la vente : 19 septembre 1986
Valeur faciale : 1 f 80 + 40 c
Graveur : René Quillivic

Dessinateur : René Quillivic

Département concerné par ce timbre : Bouches-du-Rhône

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : gris bleu et vert
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm ( image 21,45 x 36 mm )
Quantite émis : 1.737.701
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 2398
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 2404
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,24 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Informations sur le sujet du timbre

Henri Fabre

est un des rares êtres humains qui ait eu au cours de sa vie le double privilège d'assister à la naissance de l'aviation et de voyager en Concorde. Après de bonnes études dans un collège de Marseille sa ville natale, Henri Fabre, né en 1882, poursuivit jusqu'à 24 ans des études supérieures qui lui permirent d'être licencié ès sciences, titulaire de certificats de physique industrielle et diplômé de l'Ecole supérieure d'électricité de Paris. Il étudia ainsi les réactions du vent sur les «voilures» des «avions», le comportement des hélices et l'utilisation des flotteurs d'«hydravions» (un terme qui ne sera utilisé qu'à partir de 1913). Bien qu'il n'ait alors jamais piloté un «plus lourd que l'air», Henri Fabre décida d'être lui-même le pilote du «Canard». Le 28 mars 1910 cet appareil réussissait à la Mède, près de Martigues, sur les eaux de l'étang de Berre, à s'élever à une hauteur de cinq mètres et à parcourir une distance de cinq cents mètres., Henri Fabre effectue un parcours en vol de six kilomètres entre La Mède et Martigues, mais le 10 mai 1910 devant le pilote Louis Paulhan, trompé par le miroir d'eau de l'Etang de Berre, semblable à une mer d'huile, Henri Fabre fait un piqué de quarante mètres de haut, son appareil se brise, mais il en sort indemme. Henri Fabre devenait ainsi le premier homme au monde à voler sur un «hydravion».
© Notice L'Adresse Musée de La Poste, Paris

 

 

 

 

 

 

Fermer