Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 10/10/2023

1521 Tradition du sapin de Noël – Sélestat 2021


D'après documents et photos mairie de Sélestat

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2021

Listage des timbres de l'année 2021

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS et Bibliothèque Humaniste, 1 place du Docteur Maurice Kubler, 67600 SÉLESTAT le 20 novembre 2021
Cachet premier jour créé par : Bruno Ghiringhelli

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS et Bibliothèque Humaniste, 1 place du Docteur Maurice Kubler, 67600 SÉLESTAT le 20 novembre 2021
Vente générale : 22 novembre 2021
Valeur faciale : 1.50 €
Affranchissement le plus courant : Lettre prioritaire 20g pour l'international
Création : Bruno Ghiringhelli

Dentelure : 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40,85 x 40,85 mm
Quantité émis : 549.600.
Présentation : Feuille de 12 timbres
Bande phosphore : 2 barres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5544
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,13 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,40 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


Informations sur le visuel
Les boules de noël sont vernissées et sur les années une dorure à chaud or est apposée

 

Informations sur le sujet du timbre
La Ville de Sélestat, cité humaniste au cœur de l’Alsace, conserve précieusement dans ses archives municipales un registre de comptes où il est fait état qu’en 1521, il fallait payer les gardes forestiers 4 schillings afin qu’ils veillent sur les maïs* à compter de la Saint-Thomas, célébrée jadis le 21 décembre, soit trois jours avant Noël. Il s’agit de la plus ancienne mention manuscrite connue à ce jour faisant référence à ce pan de la tradition du sapin de Noël.
Si la Ville de Sélestat doit ainsi régenter et protéger sa forêt de moyenne montagne implantée au pied du majestueux château du Haut-Koenigsbourg en prévoyant une telle dépense, cela suppose que le fait d’aller couper un arbre dans la forêt, puis de le décorer à cette époque de l’année, était devenu relativement populaire.
Si, à travers l’histoire, nous apprenons que les parvis, quelquefois les églises ou les salles des corporations accueillaient sans doute déjà l’arbre de la fête, le sapin fait, à la fin du Moyen Âge, son entrée remarquée dans les demeures alsaciennes. Sa parure qui résiste aux frimas de l’hiver, contrairement aux feuillus qui en sont dépourvus en cette saison de l’année, et la couleur verte de ses aiguilles lui confèrent ses lettres de noblesse et font de lui l’arbre symbole d’espoir, idéal pour célébrer Noël.
Source © La Poste - Professeur Sappinus
* Maïs : arbres festifs

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 153 957 fois depuis le 1er mai 2022