Fermer

 

Paul Langevin (1872-1946) physicien français

Timbre : Courant / moderne


Personnage célèbres

 

 

 

Vente générale : 17 novembre 1948
Retrait de la vente : 14 mars 1947
Valeur faciale : 5 f
Affranchissement : Carte postale de 5 mots maximum pour la métropole
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin

Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : 14 x 13½
Couleur : brun rouge
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.890.000
Présentation : feuille de 100 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 820
Catalogue Spink / Maury : N° 820
Valeur marchande timbre neuf : 0,15 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,06 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,05 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Paul Langevin (1872-1946) physicien français 

Paul Langevin (Image Wikipédia)

 

Paul Langevin

né à Paris 18e le 23 janvier 1872 et mort dans cette même ville (5e arrondissement) le 19 décembre 19461, est un physicien, philosophe des sciences et pédagogue français, connu notamment pour sa théorie du magnétisme. Il fait des études scientifiques tout d'abord à l'École municipale de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris de 1888 à 1893. C'est sur les conseils de Pierre Curie, alors chef de travaux dans cette école, qu'il s'oriente vers la recherche et l'enseignement plutôt que vers une carrière d'ingénieur.
Au moment où Paul Langevin entame sa carrière scientifique, la physique est à un tournant de son histoire. L'oeuvre de Langevin se situe de 1900 à 1930, qui va intégré la théorie de la relativité et la théorie quantique. Il utilise la physique statistique de Boltzmann pour interpréter le fait que les matériaux magnétiques seraient formés d'une multitude de petits aimants créés par des électrons en mouvement sur une orbite fermée. Les propriétés magnétiques de ces matériaux sont alors interprétées comme le compromis entre la tendance des petits aimants à s'aligner et l'agitation thermique qui tend à leur donner une direction aléatoire. Cette théorie a été publiée en 1905.
Il enseigne pour la première fois la théorie de la relativité dans ses cours au Collège de France en 1910-1911.
Pendant la Première Guerre mondiale, il met au point, l'Asdic, l'ancêtre du sonar
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer