Fermer

 

Vauban (1633-1707) architecte militaire

Timbre : Courant / moderne


Personnages du XII au Xxème siècle

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à St-Léger-Vauban le 11 juin 1955

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à St-Léger-Vauban le 11 juin 1955
Vente générale : 13 juin 1955
Retrait de la vente : 15 octobre 1955
Valeur faciale : 18 f + 7 f
Graveur : Claude Hertenberger

Dessinateur : André Spitz

Département concerné par ce timbre : Yonne
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 1050000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1029
Catalogue Spink / Maury : N° 1029
Valeur marchande timbre neuf : 5,00 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 2,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 4,38 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban

(1er mai 1633 - 30 mars 1707) est un ingénieur, architecte militaire, urbaniste, ingénieur hydraulicien et essayiste français. Il est nommé maréchal de France par Louis XIV.
Vauban préfigure, par nombre de ses écrits, les philosophes du siècle des Lumières.
Expert en poliorcétique (c'est-à-dire en l'art d'organiser l'attaque ou la défense lors du siège d'une ville, d'un lieu ou d'une place forte), il donne au royaume de France une «ceinture de fer» pour faire de la France un pré carré, selon son expression, protégé par une ceinture de citadelles. Il conçoit ou améliore une centaine de places fortes. L'ingénieur n'a pas l'ambition de construire des forteresses inexpugnables, car la stratégie consiste alors à gagner du temps en obligeant l'assaillant à immobiliser des effectifs dix fois supérieurs à ceux de l'assiégé. Il dote la France d'un glacis qui la rend inviolée durant tout le règne de Louis XIV jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, période où les forteresses sont rendues obsolètes par les progrès de l'artillerie.
La fin de sa vie est marquée par l'affaire de La Dîme royale, Vauban propose un audacieux programme de réforme fiscale pour tenter de résoudre les injustices sociales et les difficultés économiques des «années de misère» de la fin du règne du Roi Soleil qui font 3 millions de morts, soit un dixième de la population.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer