Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Etienne
Timbre : Courant / moderne

 

Célébrités

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Givet le 23 février 1963

 

Etienne Méhul (compositeur bicentenaire de sa naissance)


Premier jour : Oblitération 1er jour à Givet le 23 février 1963
Vente générale : 27 mai 1963.
Retrait de la vente : .23 novembre 1963
Valeur faciale : 20 c + 10 c
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Albert Decaris
Département concerné par ce timbre : Ardennes
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : rouge bleu et brun rouge
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.900.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1371
Catalogue Maury Timbres français : N° 1371
Valeur marchande timbre neuf : 0,41 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,38 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Musiciens, chef d'orchestres, compositeurs

 


Etienne Méhul (compositeur bicentenaire de sa naissance) 

Étienne Nicolas Méhul est un compositeur français (Image Wikipédia)

 

Étienne Nicolas Méhul

né à Givet, le 22 juin 1763 et mort à Paris le 18 octobre 1817, est un compositeur français, « le plus important compositeur d'opéras en France pendant la Révolution ».
Quittant l'abbaye de Laval Dieu, où il était élève-organiste, pour la capitale, il a traversé en effet l'une des périodes les plus agitées de cette ville, s'attachant essentiellement à la création musicale, il était l'ami de nombreux artistes et écrivains. Il fut un des premiers musiciens dit « romantiques » en France, contribuant à élargir le champ sonore de la symphonie, comme ses contemporains Haydn et Beethoven. Et ses opéras ont profondément influencé Hector Berlioz
Durant la Révolution, Méhul a composé de nombreux chants patriotiques et des pièces de propagande. Le plus célèbre étant le Chant du départ (1794) sur un poème de Chénier, qui est comme une seconde Marseillaise. L'engagement de Méhul fut récompensé par sa nomination à Institut de France en 1795. La même année, il obtient un des cinq postes d'inspecteurs du Conservatoire de Paris, lors de sa fondation le 3 août, sous l'initiative de Bernard Sarrette, Capitaine de la Garde nationale. Le musicien en devint l'un des membres les plus dynamiques.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net